Ouverture d'atelier : Paul Duncombe / Samedi 16 décembre - 10h/12h - 14h/18h

RÉVOLUTIONS

Depuis son arrivée à la résidence d’artiste le 20 septembre dernier, Paul Duncombe poursuit  l’étude d’un projet sur le mouvement des végétaux, ou comment la sommité, ou Apex  d’une plante, se déplace dans l’espace.
 Inspirées du procédé artisanal mis au point par Charles Darwin en 1882 pour son ouvrage  La faculté motrice chez les plantes, de petites serres en bois sont disposées dans la nature. A l’aide d’une équerre, la position des plantes est régulièrement tracée sur les parois vitrées du dispositif. Le geste est reproduit sur les autres faces à intervalles réguliers. Après l’étude, les relevés sont numérisés et les mouvements de croissance des végétaux observés sont reconstitués fidèlement grâce à une imprimante 3D.
Les formes en volume ainsi réalisées nous sont présentées telles de petites sculptures géométriques. Elles révèlent  la manifestation biologique mais non moins poétique d’un élan vital imperceptible sans le regard de l’artiste.
                                           
A propos d’un autre projet « Dense Cloud » qui sera également présenté à l’occasion de son ouverture d’atelier, Paul Duncombe explique :
    
Les constellations de pixels composant les images de la série Dense Cloud sont les résidus d’une tentative de numérisation d’un fragment de forêt. En détournant certaines technologies déployées par les grandes firmes de cartographie 3D je me suis intéressé aux formes transitoires de la nature. Souches, arbres déracinés et chablis sont alors répertoriés, scannés, reconstitués en trois dimensions puis archivés sur des supports numériques. Les nuages de points visibles sur les photographies sont directement issus du procédé de relevé. Chaque point étant défini (coordonnées spatiales X,Y,Z et colorimétrie R,G,B ) par les données prélevées sur le terrain.
                                                                                                                                                                                                                                                                                     Plus d’informations sur son site : www.paulduncombe.com

Ouverture de l’atelier- résidence et rencontre avec Paul Duncombe
autour de ses œuvres :    Samedi 16 décembre 2017 (10h-12h/14h-18h) – Gratuit

La résidence d’artiste se situe dans le parc François Mitterrand, au n° 2 rue de la Triperie à Issoudun. Renseignements  au musée : 02 54 21 01 76






La Résidence d’artiste bénéficie du soutien de la DRAC, du Conseil Régional du Centre Val de Loire, de la C.C.P.I., de l’E.P.C.C.I., ainsi que du Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun.

 

Le musée de l’Hospice Saint-Roch


Horaires d'ouverture au public

Tous les détails dans la rubrique Info pratiques

02 54 21 01 76

musee@issoudun.fr

Rue de l'Hospice Saint-Roch
36100 Issoudun, France

Localiser sur Google Maps