Enrichissements




Une donation exceptionnelle pour le musée de l’Hospice saint Roch à Issoudun.

Le Musée de l’Hospice Saint Roch à reçu en octobre 2015 une donation exceptionnelle de la part de Madame Françoise Marquet-Zao : l’intégralité de la collection particulière de Zao Wou-Ki (1920-2013) composée de 90 œuvres, peintures, œuvres sur papier et sculptures représentant 58 artistes.
En 2008, le musée de l’Hospice Saint-Roch avait organisé une exposition d’œuvres sur papier « L’encre, l’eau, l’air, la couleur. Encres de Chine et aquarelles 1954-2007» qui présentait pour la première fois un des projets réalisés par Zao Wou-Ki pour l’opéra de Pékin de Paul Andreu.

Madame Françoise Marquet-Zao a souhaité faire cette donation en remerciement pour cette exposition et marque également ainsi son attachement à la région du Berry dont sa famille est originaire et où elle séjourne régulièrement chez un couple d’amis très chers.

La collection personnelle de Zao Wou-Ki rassemble 90 œuvres (peintures, œuvres sur papier et sculptures) où les années  1950 et  1960 sont particulièrement représentées. La majorité des artistes présents entrent pour la première fois dans les collections du musée, parmi lesquels Paul Klee, Antonin Artaud, ou Alberto Giacometti.

L’ensemble de la donation a été présenté au public dans une exposition temporaire du 11 Juin au 30 décembre 2016, un catalogue a été publié  aux éditions Flammarion.


Zao Wou-Ki collectionneur
Toute sa vie Zao Wou-Ki a été collectionneur d’œuvres de ses amis artistes (peintres et sculpteurs), par échange, don ou achat. L’amitié a présidé à la création de cette collection qui faisait partie de sa vie intime et n’avait jamais été montrée. Ces œuvres jalonnent ainsi le parcours de Zao Wou-Ki  à Paris et aux États-Unis, des galeries aux ateliers.
Il échange avec les amis rencontrés chez Pierre Loeb, avec lequel il est sous contrat de 1951 à 1957, et qui défend Antonin Artaud, dont Zao Wou-Ki achète un dessin. Mais également à la Galerie de France à partir de 1957 ou encore à la galerie de Samuel Kootz à  New York, rencontré grâce à Pierre et Colette Soulages et avec lequel il travaille de 1957 à 1967.
L’ensemble de dix œuvres de Henri Michaux a une place à part dans cette collection. Elles jalonnent une amitié fondatrice commencée en 1949 par l’écriture des textes de Michaux sur les premières lithographies de Zao Wou-Ki, jusqu’au décès de Henri Michaux en 1984.
Les voyages permettent aussi des achats comme à Berne en 1951 où Zao Wou-Ki acquiert l’aquarelle de Paul Klee (jeu d’écriture et de signes sur les lettres du prénom Emma), artiste dont l’influence l’amènera à l’abstraction.
En dehors des œuvres d’artistes déjà rentrés dans l’histoire, les œuvres de la donation sont un apport précieux sur les jeunes peintres des années 50 qui ont participé à la création de l’abstraction, français, européens et nord-américains.
Cette collection a été conçue par Zao Wou-Ki comme un ensemble ordonné, témoignant de l’importance de l’amitié pour lui, alors qu’il est éloigné de sa famille chinoise de 1948 à 1972.
Elle le désigne également comme un vrai collectionneur avec une idée déterminante dans le choix des œuvres. Comme il  l’a écrit, son choix s’est porté sur « des tableaux dans lesquels il y a des hésitations ou quelque chose en gestation ».

Artistes de la donation.
Pierre Alechinsky, François-Marie Anthonioz, Antonin Artaud, Willi Baumeister, Pierrette Bloch, Norman Bluhm, Christine Boumeester, James Brooks, Eduardo Chillida, Jean Dubuffet, Bernard Dufour, Max Ernst, Albert Féraud, Johann Fruhmann, Alberto Giacometti, Henri Goetz, Etienne Hajdu, Hans Hartung, Claire Illouz, Paul Jenkns, Asger Jorn, Paul Klee, Fay Lansner, John Levee, Alfred Manessier, Conrad Marca-Relli, André Marfaing, Georges Mathieu, Matta, Jean-Michel Meurice, Henri Michaux, Joan Mitchell, Robert Müller, Oran Music, Pablo Picasso, Mario Prassinos, Hans Reichel, Jean-Paul Riopelle, Bernard Saby, Gérard Schneider, Gustave Singier, Pierre Soulages, Kumi Sugaï, Sam Szafran, Arpad Szenes, Pierre Tal Coat, Walasse Ting, Mark Tobey, Bram Van Velde, M.H. Vieira Da Silva, Jean-Charles Viguié, Wols et des Peintures aborigènes.