EXPOSITION ITINERANTE-L’Atelier Pons et l’Ecole de Paris

Lithographies issues du fonds de l'Atelier Pons

Du 30 Novembre au 30 Novembre -0001


      

Poursuivant son engagement envers les arts graphiques et imprimés, le Musée de L’Hospice Saint-Roch fait l’acquisition en 2011 d’un ensemble de presque 400 lithographies appartenant au fonds d’un des plus grands lithographes français de la deuxième moitié du XXe siècle, Jean Pons. Réalisées par de nombreux artistes souvent reconnus comme appartenant à la « deuxième École de Paris» (Karel Appel, Olivier Debré, Hans Hartung, Charles Lapicque, Alfred Manessier, Jean Messagier, Serge Poliakoff, Pierre Soulages, Vieira da Silva…) ces lithographies témoignent de l’atmosphère artistique parisienne de l’après-guerre et de la relation particulière qui s’instaura entre ces artistes et le maître lithographe.


Après avoir organisé l’exposition « L’atelier Pons et l’Ecole de Paris, lithographies de 1940 à 1975 » en 2014, le Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun propose l’itinérance de cette exposition à partir de son fonds de lithographies, à toutes institutions intéressées par le projet.


A propos de l’atelier Pons :

Peintre et lithographe de métier, Jean Pons (1913-2005), formé à l’Ecole Estienne, a créé son atelier en 1938 à Montparnasse. « La Cave » du 128 rue de Vaugirard fut le point de départ d’une longue carrière consacrée à la lithographie. Subsistant grâce à des commandes de type commerciales et publicitaires, Jean Pons se passionne avant tout pour l’aspect artistique et créatif de la lithographie. Dès les années 40 et surtout après la libération, Jean Pons se rapproche des artistes qui vont devenir par la suite les chefs de file de l’abstraction lyrique : Charles Lapicque, Hans Hartung, Roger Bissière, Nicolas de Staël ou Serge Poliakoff. Ces derniers se laissent convaincre par les bienfaits et les qualités de ce médium qui leur offre la possibilité d’appréhender leur peinture sous un nouvel angle. Le bouche à oreille faisant son œuvre, l’atelier attire par la suite de nombreux artistes souhaitant s’essayer à cette technique (Olivier Debré, Karel Appel, André Lanskoy, Henri Michaux, Pierre Soulages, Vieira da Silva, Emile Gilioli, Ossip Zadkine…). En 1953, l’atelier pérégrine de Montparnasse au Marais, rue Vieille-du-Temple, puis définitivement au 6, rue des Lions-Saint-Paul, en 1956. N’usant pas de la publicité, sa renommée tient essentiellement à la qualité des œuvres graphiques signées par des artistes français ou étrangers. Soucieux d’échapper aux froides techniques de reproductions modernes qui dénaturent l’œuvre d’art, ces derniers choisissent l’Atelier Pons pour créer des œuvres originales et multiples, qui retrouvent le cachet de l’estampe telle qu’aux origines. Le lithographe poursuit son activité jusqu’en 1973, date à laquelle il choisira de se consacrer exclusivement à sa peinture et lèguera son atelier et son savoir-faire à sa fille Elisabeth Pons, toujours en activité aujourd’hui.


Fiche technique :

26 artistes.

Michel ANDREENKO, Karel APPEL, Aristide CAILLAUD, CÉSAR, Jean CHAINTRIER, CORNEILLE, Olivier DEBRÉ, Jacques DOUCET, René DUVILLIER, Leonor FINI, Hans HARTUNG, Henri HAYDEN, Ida KARSKAYA, André LANSKOY, Charles LAPICQUE, Alfred MANESSIER, Jean MESSAGIER, Henri MICHAUX, Edouard PIGNON, Serge POLIAKOFF, Jean PONS, Antonio SEGUI, Pierre SOULAGES, Maria-Elena VIERA da SILVA, Ossip ZADKINE

394 lithographies.


Catalogue disponible à la vente.

Renseignements : expomusee@issoudun.fr


Le musée de l’Hospice Saint-Roch


Horaires d'ouverture au public

Tous les détails dans la rubrique Info pratiques

02 54 21 01 76

musee@issoudun.fr

Rue de l'Hospice Saint-Roch
36100 Issoudun, France

Localiser sur Google Maps