Un autre oeil

d'Apollinaire à aujourd'hui

Du 08 Juin au 08 Septembre 2019


Le musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun présente, du 8 juin au 8 septembre 2019,  « Un autre œil, d’Apollinaire à  aujourd’hui », deuxième temps  renouvelé d’une vaste exposition conçue par Daniel Abadie. Cette grande exposition propose  un parcours  inédit à travers 150 œuvres  du XXe siècle en dialogue avec les collections du Musée, et dévoilant parfois de manière inattendue les problématiques de l’art  du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Cet événement a été réalisé par le Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun en coproduction avec le LAAC à Dunkerque et le Musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne.

 

 

Le projet de l’exposition

 

Pour ce projet d’envergure, présenté en trois temps au LAAC à Dunkerque, au musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun puis au musée de l’Abbaye Sainte Croix des Sables-d’Olonne, Daniel Abadie

a choisi près de 150 oeuvres rarement montrées, voire inédites qui renouvellent notre regard sur les mouvements artistiques et leur filiation tout en faisant écho aux collections singulières des trois musées.

Ce projet est né d’un choc qu’il a ressenti en 1991 à l’Albright-Knox Museum de Buffalo, aux États-Unis, face à trois peintures de 1913, fondamentalement différentes : de Vassily Kandinsky, Fernand Léger et Robert Delaunay. Il comprend alors que ce qui relie les peintres d’une génération est la leçon qu’ils tirent de leurs prédécesseurs : chacun répondant à sa manière aux questions laissées par la génération précédente. C’est la différence des propositions qui fait cohabiter, dans la peinture du XXe siècle, devenue aujourd’hui historique, des mouvements apparemment incompatibles. L’exposition souligne ainsi ce paradoxe et montre comment les approches successives forment au-delà de leurs contradictions apparentes des unités inattendues. Elle tisse des liens entre les problématiques posées et les réponses trouvées, offrant ainsi une lecture nouvelle de ce siècle passé qui nous est si proche. Elle dévoile à quel point, entre incertitudes, débats et contradictions, chaque génération réagit, répercute, résiste ou poursuit la recherche de ses prédécesseurs.

 

« Un autre oeil..., c’est celui que l’on peut désormais porter sur l’art du siècle précédent, car on peut, dorénavant, le considérer non plus comme une histoire de mouvements qui se succèdent ou s’opposent mais au contraire comme la mise en oeuvre, avec des solutions inventives et différentes, de cette lettre que Cézanne envoyait en 1905 à Émile Bernard pour lui dire :

« Je vous dois la vérité en peinture et je vous la dirai ».

De ce moment (que Guillaume Apollinaire a su, le premier, détecter) à aujourd’hui, c’est une nouvelle approche de l’art en France au xxe siècle qu’établit ici Daniel Abadie en soulignant ce qui unit, au-delà de leurs styles personnels, des peintres que l’on ne penserait pas d’abord à réunir. »

 

 

 

 

Les artistes présentés

 

Pierre Alechinsky - Arman - Bernard Aubertin - Pierrette Bloch - Camille Bryen - Marcelle Cahn - César - Gaston Chaissac - Olivier Debré - Daniel Dezeuze - Jean Dewasne - Jean

Dubuffet - François Dufresne - Erró - Jean Fautrier - Raymond Hains - Hans hartung – Jean Hélion - Christian Jaccard Asger Jorn - Charles Lapicque - Jean Le Gac - Alberto Magnelli -

Pavel Mansouroff - Georges Mathieu Jean Messagier - Jean-Michel Meurice - Bernard Moninot - François Morellet - Bernard Pagès - Jean-Pierre Péricaud - Germaine Richier - François Rouan

- Antonio Segui - Jesús Rafael Soto - Pierre Soulages - Daniel Spoerri - Peter Stämpfli – Sophie Taueber-Arp - Jean Tinguely - Gérard Titus-Carmel - Vladimir Velickovic - Fabienne Verdier -

Claude Viallat - Jacques de la Villeglé - Zao Wou-Ki

 

 

 

Parcours de l’exposition au musée de l’Hospice Saint Roch, Issoudun

 

L’exposition « Un autre œil, d’Apollinaire à aujourd’hui » est présentée dans la grande nef du musée de l’Hospice saint Roch d’Issoudun avec une scénographie conçue pour accueillir autour de cinq grandes thématiques 150 œuvres en cohérence avec les collections permanentes du musée :

 

1ere salle : Abstrait et/ou concret, avec des artistes d’Hans Hartung à Zao Wou-Ki qui ont exploré l’abstraction pour exprimer leurs sentiments plutôt que de chercher à les illustrer.

 

2e salle :  Se figurer une autre réalité. Exprimer la figure humaine d’une autre façon en s’affranchissant des conventions classiques : c’est ce qu’ont fait des artistes comme Jean Dubuffet, Gaston Chaissac ou encore Antonio Segui.

 

Le cabinet d’art graphique : Minuscule/majuscule, avec cette thématique, ce sont des œuvres d’artistes ayant cherché à explorer le rapport, nouveau du XXe siècle, avec l’infiniment grand et l’infiniment petit. On trouvera dans cette salle des œuvres d’artistes aussi différents que Jean Le Gac, Bernard Moninot ou Philippe Favier.

 

3e salle : La peinture par principe : Certains artistes au XXe siècle ont questionné la question de la peinture et critiquant la conception romantique de l’œuvre. Daniel Dezeuze, Claude Viallat ou Bernard Pagès ont ainsi interrogé la matérialité de la peinture (châssis, toile, technique , geste ou mode de représentation) et leurs œuvres ne racontent rien d ‘autre que la peinture elle-même.

 

4e salle : Le poids du monde. Dans le grand espace contemporain du musée sont réunies des artistes aux prises avec la modernité de la société depuis les années 1950 et des œuvres conçues avec des matériaux assemblés, découpés, arrachés  : Daniel Spoerri, Jacques de la Villeglé, Arman, César ou Bernard Aubertin.

 

Enfin, un espace complémentaire, situé entre la grande nef et les salles contemporaines, regroupera photographies et documents d’époque appartenant à Daniel Abadie, (notamment des timbres d’artistes contemporains), des témoignages ainsi que trois films que Daniel Abadie a réalisé autour de figures majeures de l’art de la deuxième partie du XXe siècle.

 



 

Publication :

 

A l’occasion de cette exposition, un catalogue est publié sous la direction de Daniel Abadie en coproduction par le LAAC, Dunkerque, Le Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun et l’Abbaye Sainte-Croix , Les Sables d’Olonne.

(nombre de pages,  format, nb illustrations, prix public : )

 

 

« Un autre oeil, d’Apollinaire à aujourd’hui », trois temps pour une l’exposition :

du 22 septembre 2018 au 24 mars 2019, LAAC, Dunkerque

du 8 juin 2019 au 8 septembre 2019, Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun,

du 12 octobre 2019 au 12 janvier 2020, Abbaye Sainte-Croix des Sables-d’Olonne

 

 

 

 

Commissariat de l’exposition :

 

Patrice Moreau, conservateur au Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun.

&

Daniel Abadie, commissaire de l’exposition, historien de l’art

 


Le musée de l’Hospice Saint-Roch


Horaires d'ouverture au public

Tous les détails dans la rubrique Info pratiques

02 54 21 01 76

musee@issoudun.fr

Rue de l'Hospice Saint-Roch
36100 Issoudun, France

Localiser sur Google Maps